Quelles études pour devenir interprète ?

interpretreÀ l’heure actuelle, les différentes agences de traduction doivent répondre à des besoins en matière de traduction qui sont en constante évolution. Ainsi, devenir interprète est intéressant puisque cela peut permettre de se tracer un avenir prometteur. Voici un guide qui peut donner des pistes à ceux qui souhaitent devenir interprète.

 

En quoi consiste le métier d’interprète ?

Au sens général du terme, l’interprète désigne un individu dont le rôle consiste à traduire oralement d’une langue vers une autre un discours, une conversation, etc. D’abord, il faut donc maîtriser au moins deux langues différentes pour devenir interprète. C’est un travail délicat puisque tout au long du discours, l’interprète est tenu de restituer le sens original des propos en dépit de la différence de syntaxe et de culture entre les deux langues.

 

Les études pour devenir interprète

Tout d’abord, afin d’exercer correctement son métier, il est important pour l’interprète de maîtriser parfaitement les termes, les concepts techniques, ou encore les enjeux du propos et du discours qu’il doit traduire. Il s’agit donc de techniques qui ne sauraient être apprises qu’au sein d’un établissement d’enseignement expert dans le domaine. Ainsi, après l’acquisition d’un BAC ES, S, ou L, celui ou celle qui désire poursuivre ses études pour devenir interprète doit s’inscrire dans une école spécialisée dispensant une formation sanctionnée par un diplôme de Licence ou de Master.

 

Les institutions réputées

Pour devenir interprète, l’ESTRI ou École Supérieure de Traduction et Relations Internationales située à Lyon met à la disposition des bacheliers et bachelières une formation au grade de bac + 5 pour devenir un spécialiste chargé de la traduction et de l’interprétation de liaison. L’ESIT ou Ecole Supérieure d’Interprètes et de Traducteurs propose, quant à elle, une formation qui dure 2 ans débouchant sur l’obtention d’un master professionnel en interprétation. En outre, l’Institut de management et de communication interculturels propose un cursus dans sa section interprétariat de conférence pour les étudiants titulaires d’un bac + 3. Évidemment, la formation est validée par l’obtention d’un diplôme d’interprète de conférence. Par ailleurs, il existe également des filières universitaires qui proposent des cursus pour l’obtention des diplômes de licences et de masters professionnels comme la licence pro de l’option traduction et interprétation Perpignan, le master pro de la filière interprétation de conférence à,Paris 3, etc.

Au final, l’interprète peut connaître une évolution considérable dans sa carrière. En effet, au fil du temps, il peut se spécialiser dans un domaine plus particulier tel le secteur politique, financier, économique, etc.